+41 (0)22 759 01 90 +41 (0)79 263 22 65 +41 (0)22 759 00 12 chateauleveque@bluewin.ch

Terroirs et biodynamie

Typicité des terroirs

Deux histoires des sols différentes…

Le Domaine Château L’Évêque compte 7 hectares de vignes et 35 hectares de grandes cultures. Les terroirs se concentrent sur la commune de Jussy et permettent une culture variée de dix cépages classiques, ou innovateurs comme le Cabernet Jura… Douze crus issus de ces cépages sont travaillés avec passion et respect selon les principes de biodynamie, en complète harmonie avec la nature.

Le domaine regroupe deux terroirs bien différents. Le premier accueille les vignes de Château l’Evêque et Les Bornaches, baigné par un soleil majoritairement du sud-ouest. Le deuxième terroir est celui sur lequel poussent les vignes de Lullier, du Petit-Lullier et Les Mévaux. Il profite d’un ensoleillement généreux du sud.

Les terres du premier terroir, où sont plantées les vignes de Château l’Évêque et Les Bornaches, servaient autrefois à l’exploitation d’une ferme à bétail. Les sols y sont donc plus riches et « poussants », ce qui confère à la vigne une vigueur plus marquée. Les sols limoneux, fortement siliceux et alcalins, présentent un taux de matière organique élevé.

Le terroir de Lullier, du Petit-Lullier et Les Mévaux, planté depuis plus longtemps en vignes, offre un sol plus sableux, contenant moins de matières organiques, et qui se révèle donc moins « poussant ».

Les vignes du Domaine Château L’Évêque sont toutes cultivées selon le principe de biodynamie. Cette approche, totalement respectueuse de la nature, favorise le développement de la vie dans le milieu même où pousse la vigne. Elle intensifie les échanges entre les racines et le sol, ainsi qu’entre les feuilles et l’air… pour une expression plus intense des terroirs et des vins plus authentiques.

 

Petit résumé de biodynamie

Favoriser la vie et les échanges avec le milieu…

La viticulture biodynamique vise à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. Cette pratique consiste à intensifier les échanges entre la plante et son environnement (terre et air), pour obtenir de meilleurs raisins et donc de meilleurs vins. La biodynamie cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines, et entre le ciel et les feuilles afin d’optimiser l’expression du terroir dans les raisins, qui donnent à leur tour des vins plus authentiques.

La vigne des Bornaches, du fait de son très ancien passé de pâturage à bétail, présente un sol riche en matières organiques, ce qui confère à la vigne une vigueur très marquée.

La vigne de Lullier (comme celles du Petit-Lullier et des Mévaux), exposée au sud, pousse sur un sol plus sableux et contenant moins de matières organiques que celui des Bornaches et de Château L’Évêque.

Le label Bio Suisse

« Bio Suisse s’engage depuis 1981 pour une agriculture plus durable. L’organisation faîtière réunit plus de 5700 domaines agricoles et horticoles qui travaillent entièrement selon les directives de Bio Suisse – une des normes bio les plus strictes du monde, que respectent également les 800 transformateurs et commerçants qui ont signé avec Bio Suisse un contrat de licence pour les produits Bourgeon.
Bio Suisse ne cesse d’affiner la qualité du Bourgeon. Outre ses objectifs écologiques, l’organisation s’engage pour des conditions socialement équitables et transparentes dans toute la filière bio. »
www.bio-suisse.ch

Demeter logo

Le label Demeter

« Les agriculteurs biodynamiques mettent à profit les forces de la nature et de ses produits. Ils tirent parti de cette énergie pour améliorer les sols et la qualité. Ils tiennent compte des influences de la position du Soleil, de la Lune et des planètes.
Les paysans Demeter agissent en harmonie avec la nature. Ils utilisent des préparations biodynamiques en quantité homéopathique et obtiennent ainsi des résultats impressionnants au niveau du sol et de ce qu’ils y cultivent. Ils interviennent sur le paysage pour que des animaux utiles comme les abeilles trouvent des conditions de vie adaptées à leurs activités. »
www.demeter.ch